Les marchés face au Coronavirus

L’aggravation ces derniers jours de l’épidémie de coronavirus a fortement impacté les marchés de toutes les zones géographiques qui sont en fort recul sur la semaine (près de 12% en Europe ou aux Etats-Unis).

Pourquoi une telle baisse ?

La propagation du virus dans divers pays et notamment en Italie a montré que l’épidémie prenait désormais une dimension planétaire, avec en conséquence des répercussions potentielles sur la croissance économique mondiale.

Le risque est-il réel ?

De nombreuses entreprises sont aujourd’hui directement impactées par les mesures d’isolement, notamment prises en Chine. A titre d’exemple, la Chine est aujourd’hui le premier marché mondial des semi-conducteurs, et représente 30% du marché du luxe…Il est donc indéniable que cette épidémie et les mesures de confinement qu’elle génère va avoir un impact à court terme sur la croissance économique mondiale.

Faut-il alors céder à la panique ?

Outre le fait qu’il n’est jamais bon de prendre des mesures sous le coup de ses émotions, ni de suivre les mouvements de panique, soyons factuels :

1- L’économie reste sur des niveaux très corrects, et les craintes de récession aux USA ne sont pas avérées. Les Etats-Unis continuent d’avoir une économie forte, en croissance, avec un chômage au plus bas et le président Trump voudra à tout prix conserver une bonne dynamique en vue des élections de novembre.

2- Ce choc sera forcément temporaire, et créera donc par la suite une nécessité de rattrapage. Ainsi on peut imaginer au second trimestre un rebond qui viendrait effacer cette chute.

3- Les banques centrales continuent d’avoir des politiques accommodantes et d’injecter des liquidités pour maintenir la croissance. On l’a vu dernièrement avec la banque de Chine, et si la situation de crise perdure, la banque centrale européenne ou la Fed pourraient alors intervenir et redonner une dynamique positive aux marchés.

4- À la suite de la belle année 2019, les marchés avaient atteint des niveaux de valorisation relativement élevés. La baisse actuelle redonne des points d’entrée attractifs et les flux acheteurs ne devraient donc pas tarder à revenir pour profiter d’achats à bon compte.

En synthèse, il est urgent de ne pas céder à la panique. 

A très court terme, les marchés financiers vont être bousculés, mais il est important dans ces moments-là de conserver ses objectifs et surtout son horizon de placement pour garder la tête froide.

Rédigé par Guy Roos 

 

Réactions et commentaires

Les marchés face au Coronavirus

Les commentaires sont fermés.